Transformation digitale

Transformation digitale et « désubérisation » de l’immobilier : l’exemple de Bien’ici

Par 1 mars 2021

« Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin. »
Proverbe africain

Sur Internet, ce ne sont pas les plus gros qui mangent les plus petits mais les plus rapides qui dévorent les plus lents. Ce darwinisme digital impose son rythme. Toutes les entreprises sont concernées et, à l’instar des professionnels de l’hôtellerie, les professionnels de l’immobilier ont très longtemps délégué leur visibilité à des entreprises qui sont devenues, au fil du temps, leurs principaux concurrents en termes d’exposition. Quelques grands réseaux et grands groupes tirent leurs épingles du jeu mais pour une agence ou un promoteur indépendant ne bénéficiant pas des mêmes moyens, les partenaires d’hier sont devenus des péages coûteux entre les pros et les porteurs de projets.

La différence avec les autres industries s’est faite il y a 6 ans avec l’union des professionnels qui se sont rassemblés pour reprendre la main pour créer un concurrent et une alternative solide aux portails existants. Les syndicats, les groupes, les réseaux, les promoteurs se sont fédérés derrière une cause commune : maîtriser leur destin et donner tort à ceux qui disaient qu’ils avaient été ubérisés et avaient perdu la guerre.

Les professionnels de l’immobilier ont créé Bienici.com un an après cette décision et le site est né il y a 5 ans.

Aujourd’hui, ces mêmes professionnels réinvestissent dans leur outil pour continuer à croître et à accélérer. La start-up, devenue une scale-up, se place sur le podium des trois plus gros portails en termes de trafic après seulement 5 ans d’existence, ce qui est une performance remarquable quand on connaît la complexité et la concurrence qui fait rage pour émerger sur cet univers extrêmement concurrentiel.

A noter : en plus de mes fonctions chez SYSK, je préside également le cabinet The Persuaders qui est le cabinet qui a conseillé les fondateurs de Bien’ici et qui l’accompagne toujours aujourd’hui. Après ce disclaimer nécessaire, profitons de cette proximité pour poser des questions à David Benbassat, Directeur Général de Bien’ici, qui a annoncé une levée de 23 millions d’euros, il y a quelques jours.

Stéphane Puchois : Bien’ici va très bien mais vous levez 23 millions. Pourquoi ?

David Benbassat : « Bien’ici va effectivement très bien, et sa croissance soutenue depuis le lancement montre que le modèle imaginé à l’origine est vertueux. Les professionnels souhaitent encore accélérer cette dynamique mais pour prendre de l’avance. Il est préférable et souvent plus facile de lever de l’argent quand on n’a pas besoin d’argent, sinon il est souvent trop tard ! La profession renforce son engagement dans Bien’ici et nous invite à poursuivre notre développement pour anticiper et créer le marché de demain. C’est la même philosophie qu’à la création, la même vision stratégique que les professionnels soutiennent, et c’est avec la même ambition commune qu’ils investissent 23 millions d’euros dans LEUR portail et leur avenir. Nous allons investir pour la notoriété du site, sa visibilité, mais aussi dans l’humain, pour plus de proximité avec nos clients sur le terrain notamment ».

Un investissement important alors même que la période est compliquée pour les agences et pour les promoteurs, pourquoi maintenant ?

David Benbassat : « Il faut prendre de la hauteur et voir plus loin que la période, il faut regarder cela sur le long terme. C’est une profession qui a vécu de nombreuses crises et qui a une capacité à se relever et à rebondir. C’est dans ces périodes et lors des contextes économiques complexes qu’il faut préparer le coup d’après. Le fait que ce soit les professionnels eux même qui réinjectent des fonds est un signal très positif pour le marché de l’immobilier français. C’est un pan très important de notre économie. La profession a confiance en son avenir et a confiance dans son « outil » ».

Cela souligne concrètement la volonté du secteur d’accélérer sa digitalisation ?

David Benbassat : « Clairement oui, l’investissement de nos actionnaires va nous permettre de conserver notre leadership technologique et de développer de nouvelles fonctionnalités, mais aussi d’étudier les opportunités de croissance externe. L’objectif est bien de faciliter la mise en relation entre les pros entre les porteurs de projets et réduisant au maximum les points de friction durant toutes les étapes du parcours immobilier pour finalement devenir la plateforme professionnelle immobilière de référence d’ici à 3 ans ».

Quid des portails concurrents ?

David Benbassat : « Je crois que c’est Jeff Bezos qui a dit « Observez les clients, pas les concurrents. » et cela illustre à merveille notre philosophie, et c’est d’ailleurs comme cela qu’a été conçu le site. Bien’ici s’est positionné dès son lancement sur deux piliers : Faire de la recherche une expérience complète et contextualisée pour les porteurs de projet, dans le neuf comme dans l’ancien et, offrir aux professionnels un portail qui soit une surface de projection de leur inventaire, de leurs savoir-faire et qui valorise la profession ».

Des innovations, des fonctionnalités en préparation ?

David Benbassat : « Bien’ici est précurseur par nature et nous innovons constamment. Nous sommes les premiers à avoir développé notre propre cartographie, nous avons été les premiers à proposer la géolocalisation, à lancer la recherche par temps de transport et plus récemment, à lancer le critère de recherche « fibre déployée », pour identifier les logements connectés dans un contexte d’essor du télétravail. Nous en avons encore en préparation pour les mois qui arrivent mais nous préférons déployer quand c’est prêt plutôt que de parler quand nous avons un projet ».

Le futur appartient à ceux qui voient les possibilités avant qu’elles ne deviennent des évidences.

La signature de Bien’ici illustre merveilleusement bien cette philosophie : Demain commence ici.

Pour en savoir plus sur la transformation digitale de l’immobilier, un autre article est disponible en cliquant ici.

RECEVOIR NOS ANALYSES CHAQUE SEMAINE PAR EMAIL

 

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne manquer aucune analyse,
et recevoir nos dernières actualités. 

Adresse e-mail non valide
Vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaitez.