Responsabilité numériqueTransformation digitale

3 exemples d’entreprises qui pratiquent une politique numérique responsable

Par 6 septembre 2022

« Chacun est responsable de tous. Chacun est seul responsable. Chacun est seul responsable de tous. »
Antoine de Saint-Exupéry

Responsabilité numérique et grandes entreprises

Le numérique responsable est une notion de plus en plus évoquée lorsque l’on parle de responsabilité sociétale des entreprises. On attend désormais d’elles qu’elles prennent conscience de leur empreinte environnementale liée au numérique pour mener des actions correctives, mais également qu’elles mettent en place des projets numériques apportant un bienfait à la société dans son ensemble, que cela soit sur le plan écologique, social ou éthique.

Après notre article sur les 10 chantiers essentiels pour une transformation numérique responsable réussie, nous allons évoquer ici plusieurs entreprises mettant ces sujets au cœur de leurs préoccupations, ou du moins essayant de proposer des solutions concrètes à des problèmes soulevés par l’implémentation grandissante du numérique dans le monde et la transformation numérique des entreprises.

Orange, entreprise à mission

Il semblait important de commencer cette réflexion par Orange, qui en 2019 a défini sa raison d’être comme : “l’acteur de confiance qui donne à chacune et à chacun les clés d’un monde numérique responsable.”.

Sur le plan écologique et numérique, Orange donne ainsi l’exemple avec des initiatives comme :

  • la mise en place de 2 datacenters “verts” ne nécessitant pas de climatisation artificielle pour fonctionner ;
  • le programme OSCAR encourageant le réemploi des équipements déjà existants avec un objectif net zéro carbone en 2040 ;
  • le Manifeste Green Act lancé en 2020, un programme d’actions à mener autour de la réduction de l’impact environnemental du numérique chez Orange ;
  • Réemploi, un site dédié au don d’équipements, objets et de mobilier à des associations ;
  • Koala, un coach valorisant l’attitude éco-responsable des salariés de l’entreprise.

Ainsi, Orange œuvre depuis plusieurs années à mesurer l’impact de ses actions sur l’environnement, ce qui lui a valu en 2020 d’être classée dans le Top 1% des entreprises écoresponsables par EcoVadis.

Au niveau sociétal, l’entreprise s’est aussi fortement positionnée sur les sujets éthiques liés à l’intelligence artificielle en signant la Charte Internationale pour une Intelligence Artificielle inclusive d’Arborus et en créant un think tank “Impact IA” aux côtés d’autres acteurs du numérique comme Microsoft.

Pour les particuliers, elle a également mis en place le Digital Society Forum, une plateforme de réflexion et d’échanges citoyens sur les impacts du numérique, organisant régulièrement des événements physiques et en ligne autour des thèmes du numérique responsable, ainsi que des sites dédiés comme “Espace des Parents” pour aider les parents à gérer l’usage d’internet de leurs enfants, ou encore un test en ligne pour comprendre comment protéger ses données personnelles.

Enfin, pour renforcer la pédagogie et l’inclusion numérique, elle a mis en place des programmes de formation au numérique ouverts comme Orange Digital Center, Les Ateliers Numériques ou encore Orange Campus qui s’est notamment associé à l’Ecole IA Microsoft Simplon pour proposer une formation diplômante à des personnes en réorientation professionnelle.

orange campus

Le Groupe La Poste, écoresponsable et inclusif

Une seconde entreprise s’étant particulièrement positionnée sur le sujet de la responsabilité numérique est le Groupe La Poste, signataire de la Charte Numérique Responsable, co-fondateur de l’Institut du Numérique Responsable, et ayant reçu le Label Numérique Responsable de niveau 2.

En plus de ces distinctions, l’entreprise se positionne depuis de nombreuses années sur l’innovation numérique à impact positif avec le concours de startups French IoT existant depuis 2015, complété par un récent partenariat sur 3 ans avec l’INRIA afin de développer des projets d’innovation numérique responsable, et de soutenir l’INRIA Startup Studio accompagnant les projets de startups écoresponsables.

En matière d’empreinte environnementale, l’entreprise a mis en place une série de mesures concrètes dès 2015, avec notamment :

  • la mesure de l’empreinte carbone du parc informatique de La Poste et de la Banque Postale avec l’outil interne Greenargile afin d’optimiser les ressources ;
  • l’allongement de la durée d’utilisation des équipements informatiques par une politique de réparation ;
    des consultations régulières depuis 2019 afin d’optimiser d’améliorer les usages liés aux datacenters de La Poste ;
  • l’approvisionnement à 100% de ses sites en électricité d’origine renouvelable ;
  • un cahier des charges écoresponsable pour tout achat de fournitures informatiques.

L’entreprise s’implique aussi fortement sur les questions d’inclusion et d’accessibilité numérique. Ainsi elle propose une série de services afin de permettre à ses utilisateurs de détenir une identité en ligne. Cela passe par :

  • l’accès pour tous à une boîte mail laposte.net ;
  • une application, Digiposte, qui collecte trie, classe et conserve les documents administratifs ;
  • un service appelé Identité Numérique La Poste vérifiée par le facteur ou en bureau de poste permettant d’accéder via FranceConnect aux différents services administratifs en ligne ;
  • la refonte du site Digiposte pour correspondre à des critères d’accessibilité pour les personnes en situation de déficience visuelle ;
  • une équipe de testeurs en situation de handicap évaluant les phases d’achat des produits et services du groupe depuis 2021 ;
  • les employés de La Poste peuvent aussi être formés au numérique et effectuer une réorientation professionnelle par le biais d’un partenariat avec l’école Simplon.

identité numérique la poste

EDF ou l’optimisation des dépenses d’énergie

EDF a été le premier énergéticien à obtenir le label “Numérique responsable” en mars 2021.
L’entreprise a travaillé à la réduction de son empreinte écologique en travaillant notamment à l’amélioration et l’optimisation de ses datacenters. Aujourd’hui doublement certifiés ISO 14001 (management environnemental) et ISO 50001 (management de l’énergie), leur consommation d’énergie a été réduite de 15 % depuis 5 ans alors que le nombre de serveurs et la puissance de calcul ont doublé dans le même temps.

L’entreprise mène aussi une initiative visant à revaloriser et réparer les biens électroniques sur tout le territoire français. Pour favoriser l’inclusion numérique, EDF a aussi offert pendant la crise sanitaire 1500 ordinateurs à des élèves issus de familles défavorisées.

En interne, les salariés sont sensibilisés à la responsabilité numérique avec des défis, e-learnings, et applications permettant de modifier ses habitudes au quotidien. Chaque année EDF participe également au Cyber World Cleanup Day, journée durant laquelle on incite à supprimer un maximum de données inutiles du Cloud afin de réduire les dépenses d’énergie inutiles.

L’entreprise a aussi travaillé à la sensibilisation du public à ses dépenses énergétiques avec un accès facilité à ses données de consommation d’énergie. Elle a ainsi facilité l’accès à ces données via l’application mobile EDF & Moi, et par le biais d’un service, e.quilibre, utilisé par plus de 12 millions de clients.

Autre outil permettant aux clients de surveiller leur consommation d’énergie : Sowee, une filiale d’EDF proposant une station connectée permettant de contrôler la température dans leur maison et d’ajuster pour réduire leur consommation.

Côté entreprises, EDF Entreprises propose AnalyseConso pour identifier des pistes d’économie d’énergie. Motorbox quant à lui est un outil complet d’audit d’efficacité énergétique proposé aux industriels.

Mais une des initiatives les plus intéressantes à relever reste le développement d’un site web pour Dalkia intégralement conçu pour être inclusif et éco-responsable. Ainsi, ce nouveau site minimaliste permet de réduire de 64% la consommation de CO2 par rapport à l’ancien site. Une évolution rendue possible grâce à un travail de réduction du nombre de pages et de contenus volumineux tels que les images et les vidéos, tout en étant hébergés sur des serveurs utilisant 50% d’énergies renouvelables. Les pages de ce site obtiennent ainsi la note la plus haute de l’EcoIndex, un service permettant d’évaluer la consommation d’énergie de son site web.

site dalkia écoresponsable

L’importance de maintenir les efforts

La part du numérique dans les émissions de gaz à effet de serre est actuellement de 3,5% mais pourrait doubler d’ici 2025. Il est donc essentiel que les entreprises prennent en considération le sujet de l’écologie et du numérique, d’autant plus qu’il est évident que d’ici quelques années les législations seront durcies afin de répondre à la crise écologique. L’anticipation sur ces sujets permet de prendre la mesure du problème avant qu’il n’arrive, tout en optimisant les coûts et en renvoyant une image positive de l’entreprise.

A travers ces 3 exemples, nous espérons avoir pu vous inspirer pour lancer vos propres initiatives en interne.

_______________________

SYSK vous accompagne et vous guide :

Vous souhaitez être accompagné dans la définition d’une stratégie numérique responsable ?
Vous avez besoin de former vos collaborateurs sur les sujets du numérique ?

Prenez quelques minutes pour échanger sur vos problématiques avec un(e) de nos consultant(e)s .
OU
Contactez-nous dès maintenant.

ID de formulaire non valide