Accélération digitale

La créativité au coeur de la stratégie de résilience des entreprises

Par 9 avril 2020

« La créativité consiste à voir ce que les autres voient et à penser ce que personne n’a jamais pensé. »
Albert Einstein

créativité en entreprise

Vous souvenez-vous de vos cours d’art du lycée ? De ces récits littéraires que vous deviez rédiger pour le cours de français ? Si cette période vous semble désormais bien éloignée de votre quotidien actuel, elle n’était pas sans intérêt pour votre développement personnel. Et si le développement des compétences créatives est rarement valorisé en entreprise, il est essentiel, particulièrement dans une période aussi volatile et incertaine que celle-ci.

Lorsque l’on sort du lycée pour rejoindre les études supérieures, et à part si nos pas nous ont guidés vers une filière artistique, il est très peu probable que l’on remette l’art et la création au coeur de nos vies. Au mieux ils seront relégués à notre vie privée, notre amusement personnel, au pire, nous ne ferons plus du tout appel à eux. Pourtant, nous avons tout intérêt à entretenir et développer cette compétence. Car la créativité n’est pas uniquement réservée au domaine de l’amusement et ne se limite pas exclusivement aux métiers et techniques artistiques.

Etre créatif, c’est avant tout trouver des manières innovantes de résoudre des problèmes, avoir cette fameuse capacité à penser “outside the box”. C’est aussi la capacité à mieux collaborer, en imaginant de nouvelles personnes à faire intervenir sur un projet, ou encore en réfléchissant à de nouveaux usages pour les outils à disposition. Selon une étude Adobe, 89% des répondants français estiment qu’une entreprise investissant dans la créativité encourage l’innovation. 80% considère également que cela permet d’augmenter la productivité des collaborateurs et 81% que cela les rend plus heureux.

Dans l’ère digitale que nous vivons, c’est d’autant plus crucial : nous le voyons avec ces nouveaux modes de travail que nous imposent les crises actuelles. Trouver des solutions dans l’urgence pour répondre à ces crises ne se limite pas à l’implémentation de solutions techniques de télétravail. La créativité se lie bien volontiers à la résilience, la capacité à surmonter des obstacles et permet d’imaginer d’autres modes de fonctionnement, d’autres méthodes de travail et d’autres manières de penser, pour réagir plus vite et mieux faire face. C’est d’autant plus fondamental que désormais les clients souhaitent toujours plus de personnalisation, toujours plus d’innovations et toujours plus de réactivité. 

Comment améliore-t-on la capacité créative de ses collaborateurs ? Faut-il donner une palette et un pinceau à chacun lors du onboarding ? En réalité, le travail a déjà commencé. La plupart des méthodologies d’ateliers collaboratifs implémentées depuis 10 ans par les cabinets de conseil dans les entreprises, reposent sur la capacité à pousser le potentiel de résolution de problème des collaborateurs à son maximum. Si l’on prend par exemple la fameuse “méthode Lego” qui consiste à structurer et expliquer ses pensées aux autres en utilisant des pièces de Lego, il s’agit avant tout d’une volonté de sortir les collaborateurs de leurs modes de fonctionnement habituels et de stimuler leur créativité dans le but de résoudre des problèmes concrets avec une nouvelle approche.

Mais le fait d’associer ces modes de pensée à des événements particuliers comme les séminaires n’est pas suffisant : il faut beaucoup de rigueur pour améliorer cette compétence. Pour y arriver, il faut surtout s’imposer une routine. Des exercices réguliers pour stimuler son cerveau sont en effet nécessaires pour réellement observer un changement dans son comportement quotidien. Les exercices peuvent être courts ou étalés sur la durée. Les projets personnels, ceux qui touchent aux valeurs de chacun sont par exemple à privilégier, car la récompense en cas de réussite est très forte et permet de valoriser l’expérience. L’intrapreneuriat permet par exemple de laisser libre court à l’imagination des collaborateurs pour innover, dans un cadre qui avantage également les entreprises.

Il y existe beaucoup d’autres moyens pour favoriser la créativité au sein de son organisation. Microsoft en liste six par exemple :

  • Inciter les collaborateurs à partager leurs idées ;
  • Proposer des outils de travail collaboratifs ;
  • Préserver les espaces d’échange informels ;
  • Passer au design thinking ;
  • Intégrer les clients au processus d’innovation ;
  • Accorder un droit à l’erreur.

L’idée étant de toujours valoriser les initiatives, et d’évaluer la frustration de chacun face à sa liberté d’action au sein de l’entreprise. De nombreuses idées sont souvent avortées par manque de validation d’une instance supérieure. 

Permettre aux collaborateurs de se rapprocher les uns des autres est également clé, car créativité rime aussi beaucoup avec ouverture aux autres. Tisser de nouveaux liens entre collègues éloignés permet de créer de nouvelles passerelles. C’est ce qu’ont constaté des chercheurs américains lorsqu’ils ont analysé les liens et relations au sein des entreprises : ils ont ainsi pu identifier que les personnes ayant le plus de contacts avec des collaborateurs hors de leur réseau direct étaient capables de mener des projets plus innovants que les autres, ce qu’ils appellent « l’ideation signature ».

La créativité des collaborateurs est un grand atout pour les entreprises. En les accompagnant dans cette démarche, en dédiant des initiatives à ce sujet, en les incitant à utiliser certaines de ces méthodes orientées business dans leur quotidien, vous améliorerez leur productivité et leur bien-être tout en leur permettant de mieux aborder les événements négatifs sur leur chemin. Et pour vous entraîner à ajouter de la créativité dans votre vie, de simples exercices quotidiens peuvent ainsi aider. Par exemple : résoudre un casse-tête, associer des couleurs à une mélodie ou encore travailler sur des exercices de mémorisation par association d’images. Il n’existe pas de méthodologie à proprement parler, l’important étant de stimuler son cerveau, régulièrement.

ENVIE DE RECEVOIR PLUS d'ARTICLES COMME CELUI-CI ?

 

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne manquer aucune analyse, et recevoir nos dernières actualités. 

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de spam. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.